Ariane

de Pierre Perrin & Robert Cambert
1661

 

 

Cette Comédie en musique, en cinq actes et un prologue, fut composée vers 1661, peut-être avant (1659 ?), mais la mort de Mazarin en empêcha la représentation. Lorsque Perrin obtint son privilège sur l'Opéra et qu'il eut son propre opéra (la du Jeu de Paume de la rue Mazarine), sa première idée fut d'y donner Ariane. Cette oeuvre fut alors reprise. Il y en eut des répétitions, mais l'idée fut abandonnée et l'on représenta Pomone.

Ariane fut représentée en Angleterre, après que Cambert s'y fut exilé (1673). La représentation eut lieu à Londres le 30 mars 1674.

La musique en est perdue. Il reste des témoignage, notamment celui de Saint-Evremont :

"La poésie fut pareille à celle de Pomone, pour être du même auteur, et la musique fut le chef-d'oeuvre de Cambert. J'ose dire que les plaintes d'Ariane, et quelques autres endroits de la pièce, ne cèdent presque en rien à ce que Baptiste a fait de plus beau."

normément au public. Elle eut 146 représentation et l'on se battait pour y entrer. Le sujet en était léger, et tout à fait adapté au goût du temps. Les oeuvres de Perrin et Cambert eurent un succès qu'explique peut-être ce commentaire de Saint-Evremont :

"Cambert a eu cet avantage danse ses opéras, que le récitatif ordinaire n'ennuyait pas, pour être composé avec plus de soin que les airs même, et varié avec le plus grand art du monde."

 Il est regrettable que tout cela soit perdu, et l'on se prend à rêver d'une découverte miracle.